Fermer
France

L’installation d’une borne de recharge V.E. à domicile ne donnera finalement pas lieu à un crédit d’impôt de 50 % en 2017

Le #Avere - #Borne de recharge - #Electrique - #Gouvernement
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les particuliers installant une borne de recharge pour véhicule électrique à domicile continueront de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % en 2017. L’amendement destiné à faire porter ce taux à 50 % l’an prochain – et soutenu par le gouvernement – a en effet été rejeté par les députés lors de l’examen du PLF 2017 à l’Assemblée nationale. Plusieurs députés s’y sont déclarés défavorables, ne souhaitant pas que chaque particulier dispose de sa propre borne ou bien jugeant que les subventions accordées aux collectivités territoriales via l’Ademe étaient suffisantes.

« Nous regrettons la frilosité des députés à accompagner davantage l’acquisition d’un mode de déplacement dont l’efficacité environnementale n’est plus à prouver. Nous déplorons que les débats traduisent une mauvaise compréhension des enjeux sur le développement de solutions de recharge privée », a déclaré l’Avere France. Pour l’association, s’il est évident que la constitution d’un réseau de recharge accessible au public est essentielle, il convient aussi de ne pas oublier que « 90 % des recharges ont vocation à se faire à domicile ou sur le lieu de travail ». « La recharge à domicile est l’option la plus naturelle pour un particulier », a-t-elle souligné. (JOURNALAUTO.COM 21/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.