Fermer
International

L’industrie automobile voit émerger de nouvelles entreprises

Le #Économique - #Industrie automobile - #Véhicule connecté - #Voiture autonome
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le croisement du monde de l’industrie automobile avec celui des technologies de l’information fait émerger de nouvelles entreprises. Certaines n’ont pas vraiment vocation à fabriquer des véhicules ; elles développent les logiciels et services connectés qui seront ensuite installés dans les voitures de demain. D’autres, en revanche, sont des start-ups (NextEV, Navya, nuTonomy, Renovo Motors, etc.) ou de grands groupes (Google et Apple notamment) qui font leur entrée dans le secteur automobile.

L’évolution technologique que nous connaissons grâce au développement de l’informatique, de la data et de l’intelligence artificielle, est en train d’insuffler un nouvel élan à l’industrie automobile traditionnelle. Nous sommes à la croisée des chemins. Le chapitre du « Dilemme de l’Innovateur » s’est ouvert. Cette théorie du professeur Clayton Christensen de l’Université de Harvard explique comment les nouvelles technologies conduisent parfois de grandes entreprises à l’échec. Si, il y a quelques années, les petites start-ups émergentes n’inquiétaient pas les constructeurs, elles sont aujourd’hui prises très au sérieux car non seulement elles proposent des produits compétitifs, mais elles mettent en place des systèmes de mobilité complets.

Toutefois, même le plus sophistiqué des concepts de mobilité a besoin, au final, d’un véhicule. Ce véhicule aura sûrement une nouvelle forme, sera fait de nouveaux matériaux, propulsé et contrôlé différemment, mais quelqu’un devra le développer, le fabriquer, le vendre et l’entretenir et le garantir. Les constructeurs existants ont ces compétences ainsi que la capacité de s’adapter au fil du temps.

Les développements futurs dans le secteur automobile dépendront pour la plupart de questions encore ouvertes : Comment les nouveaux véhicules seront-ils utilisés ? y aura-t-il une séparation entre la mobilité urbaine et la mobilité rurale ? A quelle vitesse les véhicules autonomes et connectés seront-ils acceptés et prendront-ils l’avantage ? Les réglementations accélèreront-elles ou ralentiront-elles les développements ? (TECHCRUNCH 30/10/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.