Fermer
Japon

L’industrie automobile songe à aider Takata pour qu’il puisse remplacer les airbags défectueux

Le #Rappel De Véhicule - #Sac gonflable
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Par crainte de problèmes d’approvisionnement, une douzaine de constructeurs automobiles réfléchissent au moyen d’aider l’équipementier japonais Takata, aux prises avec un scandale d’airbags défectueux, selon le magazine allemand Manager Magazin dans un article à paraître vendredi.

Compte tenu de la part de marché importante de Takata dans la fabrication d’airbags, et de ses problèmes actuels, les constructeurs automobiles craignent qu’il ne soit pas en mesure de leur livrer rapidement des coussins de sécurité pour remplacer les airbags défectueux, explique Manager Magazin.

« Les constructeurs automobiles ont donc cherché ensemble une solution. Une bonne douzaine de fabricants automobiles a déjà participé à une réunion de crise », affirme le magazine, sans citer de source. « Les dirigeants auraient discuté de la possibilité de chercher ensemble un acheteur pour le fournisseur japonais ébranlé. Une autre solution consisterait à soutenir Takata financièrement », ajoute le magazine.

Manager Magazin affirme également que les constructeurs allemands auraient déjà évoqué avec Takata une solution séparée pour une usine située à Freiberg, dans l’est de l’Allemagne. Daimler, BMW et Audi n’ont pas souhaité faire de commentaires.

En janvier déjà, la presse japonaise avait évoqué l’intérêt des constructeurs japonais pour la création d’un fonds d’aide à Takata, information rapidement démentie.

Des dizaines de millions de véhicules ont dû être rappelés dans le monde par tous les plus grands groupes d’automobiles. Tout récemment, BMW, Volkswagen, Audi et Daimler ont ainsi annoncé le rappel de 2,5 millions de véhicules au total. Cette affaire fragilise grandement Takata, qui a même envisagé de s’allier à son concurrent et compatriote Daicel pour pouvoir fournir des gonfleurs d’airbag fiables. (AFP 17/2/6)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.