Fermer
Mexique

L’industrie automobile mexicaine réagit aux menaces de Donald Trump

Le #Dirigeant - #Droits de douane - #Exportation - #Industrie automobile - #Production
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Mexique pourrait saisir l’OMC (Organisation mondiale du commerce) si le nouveau président américain Donald Trump décidait de taxer ses exportations automobiles, a indiqué hier l’association mexicaine de l’industrie automobile (AMIA).

Pour taxer l’importation d’automobiles en provenance du Mexique, les Etats-Unis devraient d’abord quitter l’Alena, le traité de libre-échange nord-américain, a rappelé Eduardo Solis, président de l’AMIA. Et si M. Trump choisissait cette option, les Etats-Unis resteraient assujettis aux règles de l’Organisation mondiale du commerce – dont ils sont membres – et « qui leur interdisent d’imposer des taxes supérieures à 2,5 % pour les véhicules légers et « de 25 % pour les pick-ups », selon M. Solis. En cas de dépassement de ces plafonds, le gouvernement mexicain serait alors en droit de saisir l’OMC.

L’AMIA a par ailleurs annoncé qu’un peu plus de 3,4 millions de véhicules avaient été fabriqués au Mexique en 2016 (+ 2 %) et que 2,7 millions de ces véhicules avaient été exportés, dont 77 % aux Etats-Unis et 8,9 % au Canada. (AFP 10/1/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.