Fermer
Royaume-Uni

L’industrie automobile créerait 50 000 emplois sur deux ans, selon une étude de Lloyds Bank

Le #Emploi - #Etude - #Industrie automobile
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’industrie automobile britannique créera 50 000 emplois au cours des deux prochaines années, en partie grâce à la relocalisation de certaines activités au Royaume-Uni, selon une étude du secteur automobile réalisée par Lloyds Bank.

Près de la moitié d’une centaine d’entreprises interrogées – depuis des petites sociétés réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 25 millions de livres (31,8 millions d’euros) jusqu’à des géants comme Jaguar Land Rover – ont indiqué qu’elles avaient déjà relocalisé 20 % de leur activité. 70 % des constructeurs et de leurs fournisseurs prévoient de rapatrier des activités de production dans le pays d’ici à la fin 2016.

L’étude de Lloyds Bank montre également qu’au cours des deux années à venir 88 % des entreprises automobiles britanniques prévoient de créer des emplois. 68 % comptent pénétrer de nouveaux marchés (notamment en Europe de l’Ouest, en Amérique du Nord et en Extrême-Orient/Asie) et 63 % prévoient de développer des technologies pour les véhicules à faibles émissions ou les véhicules électriques. (TELEGRAPH 5/12/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.