Fermer
France

L’image de l’automobile résiste à la morosité de la rentrée

Le #Citroën - #Etude - #Michelin - #Peugeot - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En recul de deux points, l’indice global d’image de la nouvelle édition du baromètre Posternak-Ifop se situe au même niveau qu’en septembre 2015. Mais, cette fois-ci, deux entreprises sur trois sont en baisse. Et dans le Top 10, ce sont même huit sociétés qui voient leur indice régresser. « Tous les secteurs sont affectés. A la saisonnalité de l’opinion s’ajoute cette année l’effet des attentats de l’été à Nice et à Saint-Etienne-du-Rouvray. Le climat est pesant et la morosité marquée », note Claude Posternak, président de l’agence La Matrice et fondateur de Limportant.fr. Dans ce paysage moins brillant que d’ordinaire, un secteur tire cependant plutôt bien son épingle du jeu : l’automobile. A la veille du Mondial, Peugeot se classe en deuxième position – ex aequo avec Yves Rocher – alors qu’il n’était qu’au cinquième rang au trimestre précédent. Quant à Michelin, il caracole en tête pour le septième trimestre d’affilée. A l’inverse, Citroën perd deux places, mais se maintient dans le Top 5. Et Renault regagne du terrain dans la liste. « Les Français restent très sensibles au caractère industriel des activités. Les acteurs du secteur automobile en profitent à plein », remarque Claude Posternak. (ECHOS 22/9/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.