Fermer
Allemagne

L’assemblée générale ordinaire du groupe Volkswagen a eu lieu le 10 mai

Le #Dividende - #Gouvernance - #Stratégie - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’assemblée générale ordinaire du groupe Volkswagen a eu lieu le 10 mai.

Le constructeur y a annoncé qu’il verserait un dividende de 2,00 euros par action ordinaire au titre de 2016 et à 2,06 euros par action préférentielle.

En outre les détenteurs d’actions ordinaires ont donné à 92,53 % le quitus aux membres du directoire et du conseil de surveillance pour l’année 2016. Cela montre que plus d’un an et demi après l’éclatement du scandale, les actionnaires sont rassurés sur la santé financière du groupe.

En effet, après une perte nette historique en 2015, le groupe s’est redressé et a dégagé un bénéfice net de 5,1 milliards d’euros en 2016, en dépit de provisions de 22,6 milliards d’euros prévues pour couvrir les coûts des poursuites judiciaires liées au scandale.

Lors de son assemblée, Volkswagen a souligné qu’il faudrait accroître la rentabilité – actuellement insuffisante – de sa marque éponyme. Cela passera notamment par une augmentation de la productivité des usines de Volkswagen (cf. analyses de presse des 4 et 9/5/17).

La rentabilité sera aussi améliorée via une réduction des coûts. A ce sujet, Matthias Müller, président du groupe allemand, a indiqué que ses objectifs de réduction des coûts devraient entraîner de futurs conflits avec les syndicats. Ces objectifs de réduction des coûts ont été fixés dans le pacte d’avenir (cf. analyse de presse du 21/11/17).

Volkswagen veut ainsi réaliser plus de 3 milliards d’euros d’économies par an d’ici à 2020. Cela passe notamment par la suppression de 23 000 emplois en Allemagne.

En outre, le groupe allemand est revenu sur sa stratégie de développement des véhicules verts. Le constructeur va investir 6 milliards d’euros dans les motorisations électriques et hybrides rechargeables à l’horizon 2022 (somme qui s’ajoute aux 3 milliards d’euros que le groupe a déjà investis dans les véhicules à zéro émissions au cours des 3 dernières années).

Cependant, le pacte d’avenir inclut également une stratégie de développement de l’électromobilité, de la conduite autonome et des services de mobilité, afin de rendre le groupe plus compétitif sur ces nouveaux domaines de l’industrie automobile. Dans ces nouveaux secteurs d’activité, Volkswagen prévoit d’embaucher 9 000 personnes.

Malgré le redressement du groupe et la hausse du dividende, les actionnaires ont critiqué le plafonnement de la rémunération des dirigeants, qu’ils jugent insuffisant. Il ont également regretté qu’aucune réponse n’ait encore été apportée quant aux responsabilités des dirigeants dans le scandale des moteurs truqués.

Le responsable financier, Hans Dieter Pötsch a été accusé par les actionnaires de ne pas vouloir tirer cette affaire au clair.

En effet, M. Pötsch a confirmé qu’aucun rapport du cabinet Jones Day (chargé de l’enquête interne) ne serait publié. Selon le dirigeant, publier un tel rapport exposerait le groupe Volkswagen à des risques juridiques, notamment de fortes amendes.

Par ailleurs, M. Müller a profité de l’assemblée pour rappeler que le moteur diesel avait selon lui « encore beaucoup de potentiel ». Pour cela, Volkswagen entend rendre ses moteurs à combustion 10 à 15 % plus efficaces d’ici à 2020. (AFP, JOURNALAUTO.COM, ASSOCIATED PRESS, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, HANDELSBLATT, SPIEGEL, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG 10/5/17, AUTOMOBILWOCHE 9 ET 10/5/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.