Fermer
France

L’Alliance Renault-Nissan affiche une croissance importante en 2016 et étend son record de ventes de véhicules électriques

Le #Nissan - #Renault - #Résultats commerciaux
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Renault-Nissan affiche une croissance importante en 2016, avec 9 961 347 véhicules vendus dans le monde. Le groupe a également renforcé son leadership sur le marché du véhicule zéro émission avec des ventes cumulées de 424 797 voitures électriques depuis le lancement de la Nissan Leaf en 2010, suivie par la Renault Zoé. Les chiffres de l’Alliance incluent les ventes de Mitsubishi Motors, soit 934 013 véhicules dans le monde. Mitsubishi Motors a rejoint l’Alliance à l’automne dernier quand Nissan a acquis une participation de 34 pourcent dans le capital de cette entreprise. « La convergence de Groupe Renault, Nissan Motor et Mitsubishi Motors crée une force nouvelle dans le secteur automobile », a déclaré Carlos Ghosn, président de l’Alliance. « La puissance de ce partenariat innovant, entamé il y a 18 ans, nous a permis d’améliorer notre compétitivité, d’accélérer notre croissance et de s’engager dans la course pour concevoir le véhicule du futur », a-t-il ajouté. Les marques de l’Alliance ont vendu près d’un véhicule sur neuf dans le monde l’an dernier.

Le Groupe Renault a affiché des ventes en hausse de 13,3 % en 2016, à 3 182 625 véhicules vendus pour la dernière année du plan Drive the Change, ce qui représente une quatrième année consécutive de croissance avec une augmentation record de 374 000 unités par rapport à 2015. Les marques Renault et Dacia ont toutes deux enregistré des volumes de ventes record. Les ventes de Renault Samsung Motors ont quant à elles bondi de 38,8 %. La part de marché comme les volumes de ventes ont progressé dans toutes les régions du monde, et la marque Renault est devenue numéro deux en Europe. Nissan Motor a également battu un record avec 5 559 902 voitures et utilitaires commercialisés à travers le monde, en hausse de 2,5 %. Aux Etats-Unis et en Chine, l’entreprise a vu ses ventes augmenter de 5,4 % et 8,4 % respectivement, établissant ainsi de nouveaux records sur ces deux marchés. Infiniti a vendu plus de 230 000 véhicules en 2016, en hausse de 7 %. Mitsubishi Motors a commercialisé 934 013 véhicules dans le monde l’an dernier, en baisse de 13 %. Ses ventes ont augmenté aux Etats-Unis et en Australie, mais cette hausse a été contrebalancée par un recul des immatriculations au Brésil, en Russie et au Moyen-Orient. Les ventes au Japon ont également été affectées par une moindre confiance des consommateurs suite aux interrogations sur la consommation de carburant de ses véhicules.

A travers son partenariat avec Mitsubishi Motors, Nissan s’attend à des gains de synergies à hauteur de 24 milliards de yens sur l’exercice 2017, pour atteindre 60 milliards de yens sur l’exercice 2018 et au-delà. Ces gains permettront d’augmenter la valeur du bénéfice par action d’environ 4 yens par titre sur l’exercice 2017 et de 10 yens par titre sur l’exercice 2018 – en sus de tout accroissement de bénéfices en lien avec l’entrée de Nissan au capital de Mitsubishi Motors.

Les ventes d’AVTOVAZ, qui commercialise ses véhicules sous la marque Lada, se sont établies à 284 807 unités. L’Alliance Renault-Nissan et AVTOVAZ réunis vendent environ une voiture sur trois en Russie.

L’Alliance Renault-Nissan avec Mitsubishi Motors affichait fin 2016 des ventes cumulées de 424 797 véhicules électriques, ce qui en fait le leader incontesté de la mobilité zéro émission. La Nissan Leaf, première voiture électrique de série destinée au grand public, continue de dominer le marché mondial du véhicule électrique avec plus de 250 000 unités écoulées depuis son lancement en décembre 2010. Depuis 2011 Renault a vendu plus de 112 000 V.E. à travers le monde, dont la Renault Zoé, le Kangoo Z.E., la Fluence Z.E., la SM3 Z.E. et le Twizy. Renault s’est imposé comme numéro un sur le marché européen du véhicule électrique l’an dernier, avec des ventes en hausse de 11 %, à 25 648 unités (hors Twizy). La Zoé s’est classée en tête du palmarès avec 21 735 exemplaires vendus. Et Renault Pro+ vient d’annoncer que deux nouveaux véhicules utilitaires allaient bientôt étoffer sa gamme : le nouveau Kangoo Z.E. et le Master Z.E. Si l’on inclut la série i-Miev de Mitsubishi Motors, l’Alliance Renault-Nissan a vendu 94 265 véhicules électriques en 2016, en hausse de plus de 8 %.

En 2016, Renault-Nissan a pris plusieurs initiatives pour accélérer le développement de la voiture de demain, qui sera électrique, autonome et connectée. L’Alliance prévoit de lancer au moins 10 modèles équipés de fonctions de conduite autonome d’ici à 2020. Le développement et les tests de connectivité et de technologie de conduite autonome sont en cours avec plusieurs partenaires, parmi lesquels Microsoft et la NASA. « Nous étions les premiers à annoncer le lancement d’une voiture électrique abordable en 2010. D’autres constructeurs d’automobiles majeurs reconnaissent aujourd’hui que les véhicules électriques sont la solution zéro émission la plus performante », constate M. Ghosn. « Avec la conduite autonome et les véhicules et services connectés, nous sommes fermement engagés dans la course pour concevoir le véhicule du futur », ajoute-t-il. (COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT NISSAN 8/2/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.