Fermer
Allemagne

L’Allemagne veut introduire des tests d’émissions aléatoires

Le #Emissions - #Gouvernement
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’Allemagne veut introduire des tests d’émissions aléatoires, à l’image « des tests anti-dopage » pratiqués dans le sport. Ces tests devraient être réalisés chaque année, sans que les constructeurs soient prévenus, a expliqué le Ministre allemand des Transports, Alexander Dobrindt.

Cette mesure permettrait de restaurer la confiance dans l’industrie automobile allemande, ébranlée après le scandale des moteurs truqués du groupe Volkswagen. En outre, cela pourrait également encourager les particuliers à opter pour des véhicules électriques.

Ces tests aléatoires pourraient être réalisés en sélectionnant au hasard des modèles issus des flottes de loueurs. Les techniciens qui réaliseront ces tests seront régulièrement remplacés, afin d’assurer une meilleure transparence.

Ce projet sera présenté au Bundestag le jeudi 18 février.

Outre ces tests d’émissions aléatoires, le gouvernement allemand souhaiterait que les constructeurs soient désormais contraints de laisser le KBA (Office fédéral des Transports) contrôler leurs logiciels de contrôle des moteurs. (REUTERS, AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG 14/2/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.