Fermer
France

L’activité première monte de Michelin est enfin rentable

Le #Michelin
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Longtemps déficitaire, la vente aux constructeurs de pneus pour voitures neuves est désormais rentable. Michelin gagne enfin de l’argent dans les pneus tourisme de première monte. « Nous sommes désormais rentables sur cette activité, et c’est le cas depuis ces dernières années » indique aux ECHOS (27/6/14) Florent Menegaux, directeur général de l’activité pneu tourisme et camionnettes de Michelin. D’après le quotidien, le manufacturier serait revenu à l’équilibre en 2011.

Pendant longtemps, les pneus de première monte ont davantage constitué un passage obligé pour les manufacturiers qu’une opportunité commerciale en tant que telle. En achetant une voiture équipée de pneus Michelin, un automobiliste est naturellement plus enclin à renouveler l’expérience. « En Chine, cette loyauté pour la marque va jusqu’à 85 %, quand elle est de 60 %-65 % aux Etats-Unis, et de plus de 60 % en Europe », souligne M. Menegaux.

Le pneu de première monte constitue aussi une vitrine technologique. « Lorsque vous parvenez à placer vos pneus sur Ferrari, ou même sur une Mégane de VRP qui avale les kilomètres, c’est une reconnaissance de la performance et de la qualité de vos pneus », indique de son côté Michael Foundoukidis, analyste chez Natixis.

Aujourd’hui, un autre paramètre permet aux manufacturiers de tirer davantage profit de cette activité : le durcissement des réglementations sur les émissions de CO2. Alors que la moyenne des émissions des voitures vendues en Europe devra s’établir à 95 g/km en 2021, les constructeurs font la chasse au moindre gramme, y compris au niveau des pneus. « Un pneu est responsable de 20 % de la consommation d’essence d’une voiture, indique M. Menegaux. Aujourd’hui, la moyenne des émissions en Europe tourne autour de 130 grammes de CO2. Pour aller à 95 grammes, le pneu pourra faire gagner entre 4 et 7 grammes à lui tout seul », annonce-t-il.

Pour obtenir une meilleure homologation, les constructeurs choisissent des pneumatiques dotés d’une faible résistance au roulement. Une technologie vendue plus cher, et dont les volumes grimpent : Michelin s’attend à voir le marché des pneus à basse résistance au roulement pour la première monte passer de 200 à 500 millions d’unités entre 2010 et 2020.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.