Fermer
Union européenne

L’Acea remet son bilan trimestriel des ventes de véhicules fonctionnant aux énergies alternatives

Le #ACEA - #Motorisation
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Au premier trimestre de 2016, les ventes de véhicules particuliers dans l’Union européenne ont progressé de 8,2 % par rapport à 2015, à 3 819 269 unités. A peu de chose près, les modèles fonctionnant aux énergies alternatives (électriques, carburant ou gaz) ont connu une croissance de 6,4 %. D’après les chiffres publiés par l’Acea (Association des constructeurs européens d’automobiles) le 29 avril, 154 795 unités ont donc été immatriculées au total.

Avec 69530 mises à la route, les véhicules hybrides progressent de 30,1 %. Ils dépassent désormais les véhicules aux énergies diverses (GNV et propane), dont les volumes ont représenté 49 535 unités au premier trimestre de 2016 (- 22,4 %). Encore à distance, les véhicules électriques poursuivent sur leur bonne dynamique, enregistrant 26,8 % de croissance, à 35 730 unités.

La palme du plus gros volume revient à l’Italie, où les énergies alternatives, en retrait de 12,9 %, pèsent tout de même 53 130 unités. Dans le pays transalpin, le marché profite toujours de l’apport des véhicules au gaz, dont les 42 578 immatriculations sont toutefois en chute de 20,6 %, d’après les statistiques de l’Acea.

Comme l’an passé à la même époque, le Royaume-Uni et la France sont au coude à coude. Outre-Manche, l’Acea comptabilise 25 174 livraisons de véhicules à énergies alternativesn soit 23,7 % de mieux qu’en 2015. Une performance à mettre au crédit des électriques qui revendiquent 10 639 unités, soit + 22,7 %.

En France, la progression s’accentue encore plus, à 28,7 %, pour atteindre un volume de 23 210 immatriculations au premier trimestre. Dans le pays, il s’est ainsi écoulé 8 117 V.E. (+ 117,2 %), 14 827 véhicules hybrides (+ 8,3 %) et à peine 266 véhicules d’autres énergies vertes (- 55,8 %).

Avec 14 239 immatriculations et une croissance de 13 %, l’Allemagne est loin d’apparaître comme un chef de file. Ça, c’est pour la façade. En réalité, le marché témoigne d’une réelle dynamique. Les V.E. se sont vendus à 5 849 exemplaires, soit 28,6 % de plus qu’au premier trimestre de 2015. Les véhicules hybrides – qui pénètrent les gammes des marques locales – totalisent de leur côté 6 883 mises à la route, en hausse de 39,4 %. Là aussi, le GNV et le propane glissent vers l’anonymat, avec 51,7 % de livraison en moins (à 1 507 unités).

Qu’en est-il de la situation (toutes technologies confondues) dans les pays ? La Belgique connaît un essor avec un total de 5 380 unités, soit 56,1 % de plus qu’en 2015. Dans des proportions moindres (1 736 unités), le Danemark gagne 86,7 %. La Suède suit la même tendance à la hausse, à 6 765 unités (+ 33,5 %), tandis que les Pays-Bas accusent une perte de 50,3 %, à 4 222 exemplaires. (JOURNALAUTO.COM 4/5/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.