Fermer
Royaume-Uni

Johnson Matthey va tailler dans ses effectifs

Analyse de presse de 14H00 - Le #Johnson Matthey - #Suppression d'emplois
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le premier fabricant mondial de catalyseurs pour moteurs diesel, Johnson Matthey, prévoit de supprimer 2 500 emplois (17 % de ses effectifs), dans le cadre d’un nouveau plan de réduction des coûts visant à économiser au moins 80 millions de livres (89 millions d’euros) par an au cours des trois prochaines années.

« La décision de réduire les coûts a été difficile et nous regrettons l’impact sur les emplois », mais ces mesures sont nécessaires pour positionner Johnson Matthey pour le long terme, a indiqué Anna Manz, directrice financière de l’entreprise.

Johnson Matthey va consolider de sa division Qualité de l’air, qui représente environ 60 % de son chiffre d’affaires, et simplifier son organisation. Il accélérera parallèlement sa stratégie de croissance en investissant 400 millions de livres  (446 millions d’euros) l’an prochain, notamment dans le domaine de l’environnement.

La société n’a pas communiqué de prévisions pour l’année en cours. Son bénéfice d’exploitation sur l’exercice clos le 31 mars a baissé de 27 %, à 388 millions de livres (433 millions d’euros).

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.