Fermer
Slovaquie

Jaguar Land Rover choisit la Slovaquie pour un projet de nouvelle usine

Le #Jaguar Land Rover - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Jaguar Land Rover (JLR), propriété de l’indien Tata Motors, a annoncé le 11 août avoir choisi la Slovaquie pour un projet d’implantation d’une nouvelle usine. Le groupe a signé une lettre d’intention avec le gouvernement slovaque en vue d’implanter un nouveau site de production à Nitra, dans l’ouest du pays, a indiqué JLR dans un communiqué. « Avec son industrie automobile de qualité bien établie, la Slovaquie représente pour nous une opportunité attractive », a expliqué Ralf Speth, le directeur général du constructeur.

Le pays compte déjà des usines de Volkswagen, de Kia Motors et de PSA Peugeot Citroën. « La nouvelle usine viendra en complément de nos sites existants au Royaume-Uni, en Chine, en Inde et de celui en construction au Brésil », a ajouté M. Speth.

JLR souhaite diversifier sa production au-delà de sa base de Coventry, dans le centre de l’Angleterre, afin d’être plus proche des régions à fort potentiel de croissance, d’être plus compétitif et de se protéger des fluctuations des monnaies.
Le constructeur avait envisagé d’autres implantations en Europe, aux Etats-Unis et au Mexique, mais il a finalement retenu la Slovaquie, citant notamment la proximité des sous-traitants et les bonnes infrastructures logistiques.

La décision finale sera prise cette année sur ce projet, qui verrait la construction d’une usine d’une capacité pouvant aller jusqu’à 300 000 véhicules par an. Elle se concentrerait sur la gamme de véhicules plus légers en aluminium, avec une première voiture qui sortirait des lignes dès 2018.

Le Premier ministre slovaque Robert Fico a souligné que, si le projet se concrétisait, cela représenterait « une étape significative » pour le développement de l’industrie automobile slovaque. « Cela soutiendrait la stratégie industrielle de notre pays et profiterait à l’Union européenne dans son ensemble », a-t-il déclaré, cité dans le communiqué de JLR. (AFP 11/8/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.