Fermer
France

Iveco promeut le fabriqué en France auprès des candidats à la présidentielle

Le #Iveco - #Label
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Iveco est le dernier producteur d’autocars et d’autobus en France avec son usine d’Annonay et celle d’Heuliez Bus (qu’il détient) à Rorthais, dans les Deux-Sèvres. Les véhicules produits sur ces sites sont tous détenteurs du label Origine France Garantie, qui assure qu’au moins 50 % du coût de revient unitaire (hors main d’œuvre) sont dépensés en France. Pourtant, cet argument a encore du mal à faire mouche face à l’argument du prix, regrette Pierre Lahutte, dirigeant d’Iveco monde. « Les logiques d’achat sont souvent aberrantes. Les acheteurs publics nous mettent en concurrence à 70 % sur le prix face à des producteurs situés dans des pays à bas coûts. Avec notre coût horaire de production situé autour de 35 euros de l’heure contre 8 à 10 euros de l’heure pour ces pays, nous ne pouvons pas lutter. Mais il s’agit d’une logique à court terme qui met de côté les bénéfices induits. Outre la qualité de nos véhicules, un autocar commandé, c’est un emploi pour un an dans notre usine et un emploi chez nos fournisseurs », explique-t-il.

Pour faire prendre conscience au futur Président de la république de l’importance de défendre le fabriqué en France, Iveco a décidé de mener une opération originale. Comme aux Etats-Unis, où les candidats font leurs déplacements en autocar en période électorale, Iveco propose aux candidats à la présidentielle de se déplacer dans un autocar Iveco. Le constructeur met à leur disposition un autocar Magelys (en location) pendant la campagne, décoré à leurs couleurs, mais également porteur du slogan « Rouler français, je m’y emploie ». « L’objectif est de mettre le fabriqué en France au cœur de la campagne présidentielle », explique M. Lahutte. Lancée le 31 janvier, cette opération n’a pas encore démarré, mais Iveco est en discussion avec plusieurs candidats. (AUTOACTU.COM 1/2/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.