Fermer
France

Iveco France détaille ses objectifs pour 2016

Le #Iveco
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’année dernière, Iveco a vu ses ventes mondiales progresser de 15 %, à 147 500 unités. En Europe, sur un marché des véhicules utilitaires et industriels en hausse de près de 16 %, à 775 000 unités, le constructeur a, pour la première fois depuis 2008, amélioré sa part de marché, à 11,3 % (+ 0,4 point). En France, la marque s’est classée au deuxième rang du marché, avec 14 % des ventes, derrière Renault Trucks (15,6 %) et devant Mercedes (11,6 %). Ses ventes ont progressé de 7,6 %, avec 16 952 facturations, dont 9 583 par son réseau de distribution (+ 6,6 %) et 7 369 en direct auprès de grands comptes (+ 9 %). La filiale a toutefois perdu des parts de marché, notamment 0,8 point sur le segment des utilitaires légers (3,5 t à 6 t), à 15,6 % du marché, (avec 11 541 unités, en recul de 0,9 %).

En 2016, Iveco France veut redresser la barre sur le segment des utilitaires légers et vise un volume de ventes de 14 000 Daily (+ 21 %), soit 17,5 % d’un marché qu’il estime à 80 000 unités (+ 8 %). Pour ce faire, Amaury Bouchet, responsable du segment VUL chez Iveco, compte maintenir ses positions en châssis-cabines et développer les ventes de fourgons.

Pour Christophe Jacques, responsable des VU et VI chez Iveco, le challenge consistera cette année à rattraper la perte de terrain dans la catégorie moyenne (6 t à 15,9 t), où Iveco est leader avec 35 % des ventes, mais où il a perdu 3 points en 2015. Son objectif est de monter à 40 % du marché, en s’appuyant sur la nouvelle version de son Eurocargo, qui vient de recevoir le titre envié de « Camion international de l’année 2016 ».

Avec son tracteur routier Stralis, Iveco a gagné 0,6 point de part de marché en 2015, à 8,2 % du segment des véhicules de 16 t et plus. L’objectif est de poursuivre cette dynamique en 2016, en communiquant davantage sur sa technologie HI-SCR, « qui respecte les normes Euro-6 sans avoir à opérer la régénération du filtre à particule, qui contraint à immobiliser le véhicule », souligne Christophe Jacques.
Il s’attend aussi à un redémarrage en 2016 du secteur sinistré du bâtiment, qui devrait relancer les ventes de son tout-terrain Trakker, riche d’une victoire au dernier Dakar.

Au total, sur le segment des véhicules de plus de 5 t, estimé à 43 700 unités en 2016, Iveco vise 5 400 ventes, soit une part de marché de 12,5 % (+ 1 point par rapport à 2015), correspondant à la part de marché atteinte par Volvo Trucks en 2015, derrière Mercedes (14,6 %) et Renault Trucks (27,8 %). (AUTOACTU.COM 10/2/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.