Fermer
Singapour

Installation d’un distributeur automatique de voitures de luxe à Singapour

Le #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

A Singapour, où chaque mètre carré est compté, un vendeur de voitures de luxe d’occasion a décidé de les proposer dans un distributeur automatique. Comme s’il achetait une canette ou une barre chocolatée, le client peut voir la marchandise avant de choisir en appuyant sur un bouton, avant que le véhicule élu ne lui soit apporté. Les voitures sont empilées dans quatre colonnes vitrées de 15 étages, visibles de la rue.

Confortablement installé dans un canapé, le client peut demander une Ferrari, une Maserati, une Lamborghini ou autre. Une fois sa sélection faite, un film présente les caractéristiques du véhicule retenu, le temps qu’il soit automatiquement descendu par ascenseur. Le vendeur Gary Hong assure que ses ventes ont augmenté de 30 % depuis qu’il a aménagé son nouveau magasin en décembre.

La densité démographique de Singapour est la troisième la plus élevée au monde, après Macao et Monaco, d’après la Banque mondiale. M. Hong est convaincu que son distributeur à 3 millions de dollars singapouriens (1,9 million d’euros) peut être une solution au manque d’espace. Son entreprise a 70 à 80 voitures en réserve, ce qui aurait nécessité un espace cinq fois plus grand si elles avaient été stockées de façon traditionnelle, explique-t-il.

Ce concept n’est pas une nouveauté. Le site américain de vente de voitures en ligne Carvana possède plusieurs distributeurs du genre aux Etats-Unis. (AFP 19/5/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.