Fermer
France

Infractions routières : l’accord entre la France et l’Autriche entre en vigueur

Le #Accord - #Amende - #Circulation - #Radar
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Depuis le 1er décembre, il est impossible pour les automobilistes français et autrichiens d’échapper à une amende sanctionnant une infraction routière dans l’un des deux pays.

L’accord bilatéral entre la France et l’Autriche visant à un échange d’informations sur les infractions routières réalisées dans chacun des Etats-membres est en effet entré en vigueur le 1er décembre. Les deux pays ont désormais un accès réciproque à leurs fichiers d’immatriculations permettant de sanctionner les infractions faites de chaque côté de la frontière. Désormais, les conducteurs autrichiens flashés par les radars français recevront un avis de contravention, de même que les conducteurs français commettant des excès de vitesse ou des franchissements de feu rouge en Autriche.

Des accords bilatéraux du même type ont déjà été signés et sont entrés en vigueur entre la France et la Suisse, la Belgique, la Hollande, l’Espagne, le Luxembourg, l’Allemagne, la Pologne, la Roumanie et l’Italie. Depuis le déploiement des radars de vitesse en France, environ 21 % des infractions relevées (50 % en période estivale) concernent des véhicules immatriculés à l’étranger, alors qu’ils ne représentent que 5 % à 6 % du trafic. En 2015, près de 21 000 infractions constatées par les radars automatiques français concernaient des véhicules immatriculés en Autriche. (AUTOACTU.COM 19/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.