Fermer
France

Hyundai France vise une progression de ses ventes de 8,5 % en 2016

Le #Hyundai - #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En 2014, Hyundai France a mis définitivement fin à l’usage intensif des ventes aux loueurs de courte durée et construit les fondamentaux d’une « croissance saine et rentable ». Aussi, son dirigeant Lionel French-Keogh s’était fixé pour objectif en 2015 de tirer les premiers bénéfices de cette nouvelle stratégie en réalisant 20 000 immatriculations, dont 55 % sur le canal le plus rentable des particuliers. Finalement, non seulement les objectifs de volumes ont été dépassés, en atteignant 23 968 immatriculations (+ 39,6 %), mais la marque a en outre atteint un niveau de pénétration qu’elle n’avait jusqu’alors jamais enregistré sur le canal des particuliers (55,5 % de ses immatriculations), avec 1,38 % de parts de marché. Même chose sur le canal des entreprises (dont loueurs de longue durée) : avec 3 854 immatriculations (+ 141 %), la marque a atteint pour la première fois 0,9 % de part de marché (+ 0,5 point).

« Nous avons pleinement profité du lancement de la nouvelle i20, dont les volumes ont augmenté de 70 % en 2015, mais également du nouveau Tucson, dont le succès a dépassé nos attentes, notamment auprès des entreprises. En cumulant ses ventes à celles de l’ix35 qu’il remplace, les immatriculations de Tucson ont bondi de 60 % par rapport à 2014 », indique M. French-Keogh. Le développement du réseau, avec l’ouverture de 20 nouveaux points de vente en 2015 (à 189 sites), a également participé à la croissance des volumes de la marque.

Par ailleurs, grâce à la croissance des volumes et à une augmentation de 15 % du prix de vente moyen (à 20 000 euros TTC), la rentabilité du réseau s’est également rétablie. Le taux de rentabilité moyen du réseau devrait doubler cette année, pour atteindre 0,6 %. « En 2014, 40 % de nos distributeurs se trouvaient dans le rouge. Ils n’étaient plus que 20 % en fin d’année dernière à perdre de l’argent », souligne le dirigeant.

En 2016, sur un marché attendu en faible croissance, Hyundai vise une croissance de 8,5 % de ses volumes, à 26 000 unités. Les volumes supplémentaires devront essentiellement venir des ventes aux entreprises, pour lesquels Lionel French-Keogh attend une croissance de 25 %. En plus de s’appuyer sur les 27 centres Hyundai entreprises au sein du réseau, « nous allons renforcer nos actions auprès des entreprises en doublant notre budget marketing BtoB, en améliorant nos offres locatives et en innovant avec par exemple l’offre de la maintenance sur l’i40 », détaille le dirigeant. « Nous pouvons enfin compter sur Tucson comme levier de croissance cette année car en 2015, en seulement 4 mois de mise sur le marché, il a fortement participé à notre progression sur le canal des entreprises (638 immatriculations de Tucson) », ajoute-t-il.

Hyundai devrait également profiter cette année de l’arrivée de nouvelles technologies et de nouveaux produits. A commencer par sa nouvelle motorisation à essence 3 cylindres 1.0 T-GDi, qui promet une consommation de 3,6 l/100km et des émissions de CO2 de 99 g/km. Avec ce seul moteur, le constructeur attend 25 % de ventes additionnelles sur l’i20, malgré un surcoût de 850 euros.

La marque lancera également une nouvelle déclinaison de l’i20 (version active au look baroudeur) et des séries spéciales UEFA Euro 2016 (Hyundai en étant sponsor). Arrivera ensuite en septembre son modèle Ioniq, capable de recevoir une motorisation électrique, hybride et hybride rechargeable. Ioniq sera d’abord lancé en version hybride pour concurrencer la Toyota Auris sur le segment C. Il sera ensuite proposé en motorisation électrique en fin d’année, puis en motorisation hybride rechargeable en 2017.

Enfin, Hyundai a annoncé qu’il dévoilerait un nouveau modèle en avant-première lors du Mondial de l’Automobile qui se tiendra en octobre. (AUTOACTU.COM 21/1/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.