Fermer
France

Hyundai France compte réaliser 15 % de ses ventes en électrique en 2020

Analyse de presse de 14H00 - Le #Electrique - #Hyundai - #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Hyundai France a vendu 39 970 véhicules en 2019, en hausse de 11 %, représentant 1,81 % de part de marché. En l’espace de cinq ans, les volumes de la marque ont bondi de 132 %. Si cette croissance a été artificielle il y a quelques années en arrière, elle est aujourd’hui maîtrisée avec 60 % des ventes réalisées auprès des particuliers, 9,5 % auprès des flottes et 7,8 % auprès des loueurs de courte durée, mais aussi avec 21,9 % des volumes destinés à alimenter les concessions en véhicules de démonstration. « Ce dernier canal est important pour nous car notre objectif est que nos clients se rendant en concessions puissent essayer l’ensemble de nos modèles, mais aussi toutes les motorisations qui vont avec », souligne le directeur général de la filiale Lionel French Keogh.

Les deux stars de Hyundai en France l’an dernier ont été le Kona et le Tucson, qui ont représenté à eux deux 52 % des ventes. Ils ont devancé la i20 (20,8 %). Les berlines du segment C, à savoir la i30 et la Ioniq, ont quant à elles connu des trajectoires opposées, la première reculant de 5,8 %, la seconde grimpant de 24,4 %. Côté énergies, 50 % des volumes de la marque ont été réalisés en essence et 34 % en diesel, des niveaux en phase avec le marché. Hyundai s’est en revanche distingué en réalisant 5,2 % de ses ventes en motorisation électrique, là où le marché s’est établi à 1,9 %. Les Ioniq et Kona électriques ont été écoulés respectivement à 553 et 1 513 unités en 2019.

« Notre croissance sur l’électrique est en grande partie liée à la demande croissante des professionnels. Notre gamme zéro émission est notre cheval de Troie pour toucher de grandes flottes comme Coca-Cola, Würth, Orange, SAP ou Engie », explique M. French Keogh. Au final, Hyundai Motor France a réalisé 4 145 ventes en B2B l’an dernier, un volume en croissance de 45 %. Ce total monte même à 8 000 unités en comptant les professions libérales. « Ce marché des pros constitue notre principal gisement de croissance pour les années qui viennent, nous avons beaucoup travaillé cette cible, mais il nous reste encore une grande marge de progression », confie le dirigeant, dont l’objectif est de monter à 17 %-18 % de part de marché.

En 2020, M. French Keogh entend jouer la carte du mix énergétique plutôt que celle du volume. S’il assure pouvoir atteindre 45 000 immatriculations sans problème, il appelle ses équipes et son réseau à privilégier l’objectif européen sur les rejets de CO2. De ce fait, un objectif de 40 000 unités a été fixé avec une part de l’électrique grimpant à 15 %, soit 6 000 unités. Les ventes de modèles électrifiés, incluant les hybrides, devrait quant à elles représenter le tiers de l’activité. « C’est une nouvelle mécanique de pensée qui est complexe à gérer pour nous, mais aussi pour le réseau. Nous ne devons pas mettre en danger notre politique CO2 en mettant par exemple à la route quantité de Kona essence », reconnaît le dirigeant.

La crainte d’un manque de véhicules électriques disponibles va être levée puisque Hyundai va prochainement annoncer une coentreprise avec LG pour la production de batteries en Pologne. Des batteries qui seront destinées au Kona, ce qui permettra de répondre à l’intégralité des demandes sur ce produit. Une disponibilité quasi-immédiate qui devrait permettre à la marque de tirer une nouvelle fois son épingle du jeu sur le marché B2B, où elle vise 9 500 ventes, dont 50 % de modèles électrifiés.

Source : JOURNALAUTO.COM (28/1/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.