Fermer
Etats-Unis

Hyundai et Kia sont visés par une enquête aux Etats-Unis

Analyse de presse de 14H00 - Le
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Un groupe d’Etats américains a ouvert une enquête sur des « incendies spontanés » qui surviennent dans des véhicules fabriqués par Hyundai et Kia, a fait savoir le Procureur général du Connecticut William Tong.

Les deux constructeurs coréens ont rappelé plus de 2,3 millions de véhicules depuis 2015 en raison de risques d’incendie de leurs moteurs.

« Nous avons connaissance de multiples incendies concernant des véhiucles dans le Connecticut, dont certains auraient déjà été réparé dans le cadre de rappels », a indiqué M. Tong.

Hyundai a déclaré qu’il « coopérait pleinement avec le gouvernement dans cette affaire et qu’il était déterminé à fournir aux automobilistes américains des véhicules sûrs, de grande qualité, performants et abordables ». Il a ajouté qu’il avait apporté des améliorations à son processus de fabrication de moteurs et redoublé d’efforts pour répondre à tous les clients concernés par ce problème.

Reuters avait rapporté en janvier que Hyundai et Kia proposeraient des mises à jour logicielles sur 3,7 millions de véhicules qui n’ont pas fait l’objet d’un rappel.

Le Sénateur démocrate Richard Blumenthal a demandé hier à la NHTSA (agence américaine en charge de la sécurité routière) d’ouvrir une enquête sur un défaut de sécurité dans véhicules de Hyundai et Kia équipés de moteurs « Theta II » et d’ordonner le rappel immédiat de ces véhicules.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (18/3/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.