Fermer
Japon

Honda rappelle près de 5 millions de voitures supplémentaires équipées d’airbags Takata

Le #Honda - #Rappel De Véhicule
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Honda a annoncé le rappel de près de 5 millions de véhicules dans le monde équipés d’airbags défectueux Takata. Des mesures similaires ont été annoncées par ses rivaux Toyota et Nissan.

Cette annonce porte à 19,6 millions le nombre total de voitures rappelées pour le seul groupe Honda, dont les résultats annuels ont plongé du fait de ces déboires. Ce nouveau rappel affecte plus de 20 modèles fabriqués entre 2002 et 2008, dont 1,72 million ont été vendus au Japon.

« Il n’y a aucun blessé ni décès liés à ce rappel, qui est précisément destiné à prévenir tout nouvel accident », a souligné Honda.

De nombreux incidents et six accidents mortels, la plupart aux Etats-Unis, ont été imputés pour l’heure aux coussins de sécurité défaillants de Takata. Des explosions intempestives ont provoqué la projection de fragments de métal et plastique sur les passagers.

Outre Honda, premier client de Takata, une dizaine de constructeurs ont été ébranlés par cette affaire, à l’origine du rappel de plus de 30 millions de voitures globalement. Takata est accusé d’avoir réagi tardivement face à ce problème, qu’il aurait ignoré pendant des années. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 14/5/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.