Fermer
Japon

Honda prévoit un rappel mondial des véhicules dotés d’airbags Takata défectueux

Le #Honda - #Rappel De Véhicule - #Sac gonflable
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Takanobu Ito, président de Honda, a annoncé une nouvelle extension dans le monde des rappels de voitures dotées d’airbags de Takata, qu’il se dit prêt à soutenir financièrement si nécessaire.

« Nous aurions dû prendre des mesures en considérant qu’il s’agissait d’un problème lié au véhicule au lieu d’un problème de pièces », a reconnu le dirigeant de Honda, premier client et également actionnaire de Takata (à hauteur de 1,2 %). « Takata est responsable de la qualité de ses coussins de sécurité, et lui demander d’identifier la cause du problème est la procédure normale dans l’industrie », s’est justifié M. Ito qui prévoyait à l’origine d’attendre cette étape.

Mais, face aux critiques grandissantes aux Etats-Unis, où le constructeur fait l’objet d’une enquête et de plusieurs plaintes, Honda a décidé de passer à la vitesse supérieure, contrairement à Takata qui a refusé de se plier aux injonctions des autorités. Aux Etats-Unis, Honda va ainsi rappeler à près de six millions de véhicules. Dans le reste du monde, le constructeur va rappeler un million de véhicules, notamment en Chine et au Japon. Honda a également décidé de se joindre à une initiative de Toyota, visant à mettre en place des investigations indépendantes menées par une tierce partie.

Takata subit de lourdes pertes du fait de ces rappels et réparations massives. « Si personne d’autre n’aide Takata, nous devrons faire quelque chose », a toutefois assuré M. Ito. « Si Takata ne peut plus fournir d’airbags, tous les constructeurs, pas seulement Honda, se retrouveront en difficulté ».

M. Ito a par ailleurs pointé la nécessité de revoir « la culture d’entreprise », alors qu’un audit indépendant a révélé sur la dernière décennie 1 729 cas de sous-déclaration d’incidents, pas forcément liés aux airbags de Takata, et dus à « des erreurs diverses ». « Nous tombons parfois dans l’illusion que nous faisons notre travail correctement quand les profits augmentent », a reconnu M. Ito. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS 9/12/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.