Fermer
Etats-Unis

Honda étend son rappel de véhicules dotés d’airbags Takata à l’ensemble des Etats-Unis

Le #Honda - #Rappel De Véhicule - #Sac gonflable
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Honda a annoncé mercredi qu’il étendait ses rappels de voitures équipées d’airbags Takata à l’ensemble des Etats-Unis. « Nous voulons vous informer que nous étendons notre campagne de rappel au plan national », a déclaré aux élus américains Rick Schostek, vice-président de Honda en Amérique du Nord. « Cette décision s’explique par le fait que nos clients sont inquiets », a-t-il ajouté.

M. Schostek a également indiqué que Honda discutait avec deux fournisseurs d’airbags pour palier la pénurie des kits de remplacement. L’un des équipementiers est l’entreprise américano-suédoise Autoliv, qui a confirmé dans un communiqué qu’elle allait fournir des airbags de remplacement à Honda. Les premières livraisons sont prévues dans six mois.

Depuis que le scandale a éclaté, Honda était resté solidaire de Takata en se gardant de rejeter publiquement la faute sur l’équipementier. Les autres grands constructeurs mondiaux (BMW et Ford notamment) maintiennent toujours leur confiance en l’équipementier japonais. De son côté, Toyota a appelé à des tests de fiabilité indépendants sur les airbags Takata. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS 3/12/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.