Fermer
Etats-Unis

Hausse des taxes à l’importation aux Etats-Unis : Toyota réfléchit à supprimer certains modèles

Analyse de presse de 14H00 - Le #Importations - #modèles - #Taxes - #Toyota
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Depuis plusieurs semaines, le président des Etats-Unis, Donald Trump, annonce qu’il envisage d’augmenter les taxes sur les véhicules importés aux Etats-Unis. Si les constructeurs européens – allemands notamment – sont les plus visés, toutes les marques seront impactées. Toyota, qui importe plus de 2,4 millions de véhicules chaque année aux Etats-Unis, dont son « best seller » outre-atlantique, le RAV4, pourrait revoir de manière significative la gamme qu’il propose sur le marché américain.

Jim Lentz, directeur des activités de Toyota aux Etats-Unis, explique que la gamme du constructeur pourrait grandement évoluer selon les taxes imposées. « Si elles augmentent de 10 % ou 25 % […] on pourrait augmenter les prix sur certains modèles. Pour d’autres, on pourrait arrêter de les importer et, donc, les consommateurs auront moins de choix ».

M. Lentz souligne toutefois la forte implantation de Toyota sur le sol américain, avec dix usines en activité. Un onzième site de production est également en cours de construction dans l’Alabama, en partenariat avec Mazda.

Source : AUTO PLUS (23/7/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.