Fermer
France

Gruau dévoile ses nouveaux projets

Le #Electrique - #Gruau
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Gruau dévoile ses nouveaux projets. « Dans les deux prochaines années, nous allons investir 39 millions d’euros en nouveaux produits, en nouveaux équipements, en nouveaux bâtiments et en nouvelles opérations de croissance externe », annonce Patrick Gruau, président du carrossier-constructeur. Gruau a prévu de consacrer 16 millions d’euros aux nouveaux produits, 10 millions d’euros aux nouveaux équipements, 7 millions d’euros aux nouveaux bâtiments et, enfin, 6 millions d’euros aux nouvelles opérations de croissance externe.

« Nous venons de capter auprès d’un constructeur un marché produit représentant 20 millions d’euros par an sur une période de huit à dix ans et nous construisons actuellement un bâtiment supplémentaire d’une surface de 4 000 m² sur notre site de Laval », précise le dirigeant. « Nous sommes actuellement référencés auprès de 34 constructeurs », souligne-t-il. Le groupe chapeaute par ailleurs 15 marques (Gruau, Petit, Picot, Gifa, Collet, Gruau Electric, etc.) et totalise à ce jour 21 sites dans le monde (treize en France, deux en Pologne, un en Espagne, un en Algérie, un aux Etats-Unis et trois en Italie, ces derniers correspondant à ceux repris à la société italienne Onnicar).

Mais l’internationalisation du groupe mayennais ne fait que commencer. L’entreprise recherche d’autres partenaires aux Etats-Unis – elle ne peut s’y appuyer aujourd’hui que sur la seule entreprise locale Knapheide – et s’apprête à donner naissance à Gruau Allemagne via la création d’une coentreprise avec le spécialiste des systèmes de rangement Sortimo (Gruau a pris une participation de 50 % dans le capital de Sortimo France début 2016, donnant ainsi naissance à l’entité Sortimo by Gruau). Avec toutes ces initiatives, le carrossier-constructeur vise un chiffre d’affaires de 280 millions d’euros en 2017, 340 millions en 2018 et 360 millions en 2019 (220 millions en 2016). Une montée en puissance à laquelle devrait participer toujours plus l’Electron II.

La seconde génération de cet utilitaire électrique de 3,5 tonnes élaboré sur la base d’un Fiat Ducato vient d’enregistrer ses premières livraisons, notamment auprès des groupes Heppner, RATP Dev et Enedis en France. L’Electron II donne accès à des packs de batteries lithium-ion de 38, 51 et 58 kWh, qui autorisent des autonomies de respectivement 180, 242 et 268 km à la norme NEDC. « Ses performances peuvent être comparées à celles délivrées par un utilitaire thermique développant 130 ch », souligne Gruau. Dans les deux ou trois ans à venir, le groupe compte en commercialiser un bon millier par an en France (5 000 V.U.E. de 3.5 tonnes pourraient être vendus chaque année à cet horizon en France). Mais cela pourrait être beaucoup plus, Gruau cherchant actuellement à le référencer auprès de l’Ugap. (JOURNALAUTO.COM 25/4/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.