Fermer
France

Groupe PSA débute un nouveau cycle de négociations salariales

Le #Emploi - #PSA Peugeot Citroën
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Groupe PSA a débuté le 11 mai avec les syndicats des négociations en vue de bâtir un nouveau « pacte social », le précédent accord de compétitivité arrivant à échéance en fin d’année. « La première réunion d’échanges […] a permis de dresser un bilan de l’application du Nouveau Contrat Social », un accord signé en 2013 par quatre syndicats (CFE-CGC, CFTC, FO et SIA-GSEA) sur six, a indiqué le constructeur dans un communiqué.

L’accord de compétitivité garantissait un maintien des usines en France et des volumes de production élevés, notamment, en contrepartie d’efforts de la part des salariés (modération salariale, départs volontaires, organisation plus flexible, etc.). « Les engagements pris dans cet accord ont été tenus », fait valoir Groupe PSA, évoquant notamment les « 995 000 véhicules produits en France en 2015, l’amélioration de la performance des sites industriels […], 78 % du volume d’activité R&D en France » et un supplément d’intéressement versé en 2014 et 2015.

Avec le « pacte social » en discussion, Groupe PSA entend « répondre à de nouveaux enjeux, dans un contexte automobile et sociétal instable, en proie à des bouleversements rapides et imprévisibles ». L’entreprise « doit se protéger et assurer sa pérennité, et celle de l’emploi de ses salariés, en s’appuyant sur l’excellence opérationnelle, la performance et l’agilité », assure-t-elle.

Selon le calendrier des négociations consulté par l’AFP, les discussions se poursuivront le 18 mai et seront closes le 22 juin, trois séances de travail étant programmées dans l’intervalle. Le but est de parvenir à un « véritable pacte social pour accompagner la croissance du Groupe PSA et protéger les intérêts des salariés », a résumé Xavier Chéreau, le directeur de ressources humaines du groupe. (AFP 11/5/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.