Fermer
Portugal

Grève inédite dans une usine Volkswagen au Portugal

Le #Grève - #Usine - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’usine portugaise de Volkswagen a été paralysée mercredi 30 août par une grève organisée pour protester contre l’intention de la direction de rendre le travail obligatoire le samedi.

L’usine, qui compte environ 3 500 salariés, n’avait jamais été à l’arrêt, sauf dans un contexte de grève générale, depuis son ouverture il y a plus de 20 ans. Des centaines de salariés se sont rassemblés dans la matinée devant l’entrée de l’usine Autoeuropa, située à Palmela, à une trentaine de kilomètres au sud de Lisbonne.

« En dépit de l’impact négatif de cet arrêt, l’entreprise continuera à tenter de trouver un compromis avec les travailleurs afin d’assurer l’emploi », a indiqué la direction de l’usine. Le dialogue social doit reprendre lors d’une réunion prévue le 7 septembre.

La décision d’Autoeuropa de rendre le travail obligatoire le samedi pendant deux ans devait lui permettre de commencer à produire un nouveau modèle de Volkswagen dans le segment des SUV, le T-Roc, dont la commercialisation doit débuter en 2018.

Inaugurée en 1995 après un investissement de près de 2 milliards d’euros, Autoeuropa figure encore à ce jour parmi les plus importants investissements étrangers jamais réalisés au Portugal et parmi les plus gros exportateurs du pays. (AFP 30/8/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.