Fermer
France

Grenoble introduit à son tour la circulation différenciée

Le #Circulation - #Emissions
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Après Paris, Grenoble a introduit à son tour, le 24 janvier, la circulation différenciée face à un nouveau pic de pollution durable, qui touche aussi Lyon et une bonne partie du pays. Comme en décembre, au 5ème jour de franchissement du seuil de 50 microgrammes de particules fines par mètre cube d’air (µg/m3), l’agglomération iséroise a interdit de rouler aux voitures âgées de vingt ans et plus, soit 8 % de son parc automobile. Les poids lourds, autobus et autocars immatriculés avant octobre 2001, ainsi que les deux roues d’avant juin 2000 doivent également rester au garage. Si le pic de pollution devait se poursuivre, les restrictions pourraient s’étendre le 26 janvier.

A Lyon et Villeurbanne, le dispositif mêlant circulation alternée et différenciée a été reconduit les 24 et 25 janvier, le niveau de pollution devant atteindre respectivement 103 et 105 µg/m3. Contrairement à Paris et Grenoble, les vignettes Crit’Air n’y sont pas obligatoires : la restriction de circulation repose sur l’alternance des plaques d’immatriculation. Les véhicules impairs ne devaient pas rouler mardi, hormis ceux dotés d’une vignette verte (zéro émission), violette (1), jaune (2) et orange (3). Mercredi, ce sera l’inverse.

En région parisienne, l’interdiction de circulation aux véhicules de plus de 20 ans a été reconduite jusqu’à mercredi. Toutefois Airparif anticipe une amélioration en raison d’une « inversion des températures » permettant aux particules de s’évacuer. Après trois jours d’alerte aux alentours de 90 µg/m3, Paris est repassé le 24 janvier au niveau « information » avec une prévision entre 40 et 55 µg/m3 pour mercredi. (AFP 24/1/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.