Fermer
France

Goodyear va revoir l’organisation du temps de travail de l’usine Dunlop d’Amiens

Analyse de presse de 14H00 - Le #Dunlop - #Emploi - #Goodyear - #Production - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Goodyear va revoir l’organisation du temps de travail du site Dunlop d’Amiens. Il entend fin au système des 4X8, à l’origine du conflit « Goodyear », en 2019. Le manufacturier compte augmenter la production de l’usine de 15 %, pour atteindre un volume de 4,6 millions de pneus tourisme par an l’an prochain et répondre à la demande de pneus de 15 à 17 pouces, en plein essor en Europe.
La durée d’ouverture du site sera tout d’abord allongée à 356 jours en moyenne par an, contre 316 actuellement. Le cycle de travail des salariés devrait être organisé en périodes successives de deux jours (équipes du matin, d’après-midi, de nuit), suivies de quatre jours de repos. Le temps de travail diminuera pour avoisiner 32 heures, et ce, sans perte de salaire selon la direction. La prime de transport, ainsi que le nombre de journées de formation, seront par ailleurs augmentées.

« La direction a garanti les futurs volumes de production et, au minimum, l’embauche de 50 CDI. 23 journées de congés payés sont accordées, au lieu des 21 prévues initialement, de même que deux journées de repos compensateur par an pour le travail de nuit », indiquent les élus CFTC, syndicat majoritaire de l’usine.

Le système est encore en cours de négociation, mais l’idée a été plutôt bien accueillie par les salariés du site, dont une majorité – 500 sur les 850 – travaillent dans les ateliers. La mise en place de 4 jours de repos à la suite du cycle de travail constituait une revendication ancienne des syndicats. Même Sud-Chimie a, en dépit de quelques réserves, salué les avancés du nouveau système.

Source : ECHOS (26/6/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.