Fermer
Brésil

GM prévoit un plan de redressement douloureux au Brésil

Analyse de presse de 14H00 - Le #General Motors - #Plan de redressement
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

General Motors a averti ses salariés au Brésil que ses nouveaux investissements dans le pays dépendraient d’un plan douloureux devant lui permettre d’y renouer avec les bénéfices, selon une note consultée par Reuters.

Après de lourdes pertes ces trois dernières années, les activités locales du premier constructeur automobile américain se trouvent à « un moment critique qui nécessiterait des sacrifices de tous », a indiqué le patron de GM au Brésil et en Argentine, Carlos Zarlenga, dans un message adressé aux usines brésiliennes du constructeur.

M. Zarlenga a précisé que les dirigeants régionaux de General Motors avaient préparé un « plan de viabilité » pour la direction de Detroit mais qu’ils avaient besoin du soutien des syndicats locaux, des fournisseurs, des concessionnaires et du gouvernement.  « Les investissements de GM et notre avenir dépendent de ce plan », a-t-il indiqué.

L’an dernier, le gouvernement brésilien a accordé aux constructeurs d’automobiles des allègements fiscaux sur une durée de 15 ans. Des subventions ont été prolongées alors que le secteur a du mal à rivaliser avec la production étrangère. Le ministre de l’Economie Paulo Guedes, qui vient de prendre ses fonctions, a toutefois déclaré que le Brésil ne pouvait pas se permettre de continuer à subventionner des industries puissantes.

Source : REUTERS (20/1/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.