Fermer
Etats-Unis

GM jette l’éponge dans l’autopartage

Analyse de presse de 14H00 - Le #Autopartage - #General Motors - #Maven
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Un mois après avoir suspendu son service d’autopartage Maven, à la suite des mesures de confinement prises aux Etats-Unis pour lutter contre le coronavirus, General Motors a annoncé hier qu’il allait arrêter définitivement cette activité.

« Nous avons profité de la période de suspension pour examiner cette activité et les défis existant dans le secteur et sommes parvenus à la conclusion que c’est le moment opportun pour transférer les ressources, les capacités et la technologie de Maven aux autres activités de GM susceptibles de croître et d’être rentables », a expliqué le constructeur.

La disparition de Maven, lancé il y a quatre ans, sera progressive (Maven Gig par exemple, qui réserve des véhicules exclusifs pour Lyft et Uber, ne devrait pas baisser le rideau avant plusieurs mois), mais General Motors compte stopper cette activité au plus tard « à la fin de l’été », soit moins de deux ans après avoir renforcé le service en proposant une fonctionnalité de location de voitures entre particuliers.

L’abandon de Maven intervient quelques mois seulement après que BMW et Daimler ont renoncé à leur offre commune dans l’autopartage en Amérique du Nord.

Si l’autopartage est présenté comme une alternative abordable et plus respectueuse de l’environnement à la possession d’une voiture, il fait face à une forte concurrence de la part des services de taxis privés (VTC) comme Uber et Lyft. Or la crise sanitaire et les mesures de confinement et de distanciation sociale l’accompagnant ont mis un coup d’arrêt à ce service, et les incertitudes entourant la reprise de l’économie aux Etats-Unis et le futur comportement des consommateurs n’arrangent pas les choses.

Source : AFP (22/4/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.