Fermer
Etats-Unis

General Motors rappelle 3,36 millions de véhicules de plus dans le monde

Le #General Motors - #Rappel De Véhicule
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

General Motors a annoncé un nouveau rappel de véhicules pour un défaut des commutateurs d’allumage semblable à celui qui l’a déjà conduit à rappeler plusieurs millions de véhicules cette année.

3,36 millions de véhicules produits entre 2000 et 2014 sont concernés par la nouvelle campagne, dont 3,16 millions aux Etats-Unis. Il s’agit de Buick LaCrosse, Lucerne et Regal, de Chevrolet Impala et Monte Carlo et de Cadillac Deville et DTS. Sur ces véhicules, le constructeur ne remplacera pas les commutateurs d’allumage, mais il modifiera ou remplacera la clef de contact. Dans l’intervalle, il a invité les conducteurs à enlever tous les objets qui pourraient être attachés avec la clef de contact afin de ne pas l’aloudir.

General Motors a précisé qu’il prévoyait d’inscrire une charge d’environ 700 millions de dollars dans ses comptes du deuxième trimestre pour couvrir le coût des rappels annoncés sur cette période. Le constructeur a rappelé plus de 20 millions de véhicules depuis le mois de février. (AUTOMOTIVE NEWS, FREEP.COM, AFP 16/6/14, FIGARO 17/6/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.