Fermer
Etats-Unis

General Motors écope d’une amende de 35 millions de dollars pour avoir rappelé tardivement ses véhicules

Le #Amende - #General Motors - #Rappel De Véhicule
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La NHTSA (agence américaine en charge de la sécurité routière) a infligé le 16 mai une amende de 35 millions de dollars – le montant maximal prévu par la loi – à General Motors, pour avoir tardé à l’informer d’un défaut d’allumage à l’origine d’accidents mortels et à rappeler des millions de véhicules concernés par ce problème

La NHTSA a également demandé à au constructeur de procéder à des « changements internes significatifs » et de veiller à ce que remplacement des pièces défectueuses se fasse rapidement. « Il y a quelque chose qui ne va pas dans la culture de cette entreprise », a jugé le patron par intérim de l’agence américaine, David Friedman, lors d’une conférence de presse. « Le silence peut tuer », a pour sa part déclaré le ministre des Transports Anthony Foxx. « Le fait est que GM ne nous a pas signalé le problème dans les meilleurs délais et qu’il a enfreint la loi en manquant à ses obligations en matière de sécurité publique », a-t-il expliqué. Les autorités ont déterminé que le constructeur était au courant du défaut dès 2009 ; or, il a attendu février 2014 pour rappeler les véhicules concernés (produits entre 2003 et 2011).

« Nous avons beaucoup appris grâce à ce rappel. Nous allons désormais concentrer nos efforts sur l’objectif de devenir une entreprise leader en matière de sécurité », a réagi Mary Barra, directrice générale de General Motors. « Nous sortirons plus forts de cette affaire », a-t-elle ajouté dans un communiqué publié par le constructeur.

M. Foxx a souligné que les pénalités infligées à General Motors devaient « faire comprendre à l’ensemble des constructeurs d’automobiles qu’il y aura une tolérance zéro et qu’il n’y a aucune excuse à ne pas informer le gouvernement fédéral de défauts menaçant la sécurité » des automobilistes. Le ministre a en outre demandé à ce que le Congrès autorise la NHTSA à pouvoir relever à 300 millions de dollars le plafond de l’amende qu’elle peut infliger. (MONDE 19/5/14, AFP 16/5/14, COMMUNIQUE GENERAL MOTORS)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.