Fermer
Etats-Unis

General Motors a retiré le Chevrolet City Express de son catalogue

Analyse de presse de 14H00 - Le #Accord - #Chevrolet - #Distribution - #General Motors - #Nissan - #V.U.L.
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

General Motors a cessé de distribuer le Chevrolet City Express, un petit utilitaire léger dérivé du Nissan NV200, qu’il commercialisait depuis 2014 dans le cadre d’un partenariat avec le constructeur japonais.

Selon un porte-parole de GM, les concessionnaires ont été informés du projet de supprimer le véhicule l’été dernier. Les dernières commandes ont été prises en septembre 2017 et les derniers City Express ont été fabriqués au mois de février dans l’usine d’assemblage de Nissan à Cuernavac, au Mexique.

L’accord entre General Motors et Nissan à permis à Chevrolet de se lancer rapidement et à moindre frais sur le segment des petits fourgons, dominé par Ford qui l’a créé en 2009 avec le Transit Connect. La marque de General Motors n’a cependant pas réussi à s’imposer sur le segment. Elle a vendu moins de 30 000 City Express depuis novembre 2014, alors que Ford a écoulé plus de 42 500 Transit Connect par an en moyenne depuis 2013.

Les ventes de City Express ont atteint leur plus haut niveau – 10 283 unités – en 2015. Cette année là, Ford avait vendu plus de 52 200 Transit Connect, Nissan plus de 17 300 NV200 et Fiat Chrysler plus de 11 000 Ram ProMaster Cuty.

General Motors n’a pas indiqué si le City Express serait remplacé. Le constructeur restera présent sur le segment des gros fourgons avec le Chevrolet Express et le GMC Savana.

Une parte-parole de Nissan a pour sa part indiqué que l’accord avec GM était sur une base annuelle et que le constructeur japonais n’avait pas l’intention de se retirer du segment des petits fourgons. Nissan contrôle environ 25 % de ce segment aux Etats-Unis, un segment qui a reculé de 9,5 % l’an dernier et a encore baissé de 7,1 % cette année.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (16/7/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.