Fermer
Etats-Unis

General Motors a annoncé des résultats robustes pour l’année 2016

Le #General Motors - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

General Motors a réalisé en 2016 un bénéfice net de 9,43 milliards de dollars, en baisse de 2,7 %, mais son bénéfice avant intérêts et impôts ajusté a augmenté de 16 %, à 12,5 milliards de dollars, et son chiffre d’affaires, en hausse de 9,2 % à 166,38 milliards de dollars, et ses marges ont atteint leur plus haut niveau depuis sa faillite en 2009.

« Dans presque tous les domaines, 2016 a été une très bonne année pour nos activités et je suis certaine que nous pouvons réaliser des résultats encore meilleurs », a déclaré Mary Barra, présidente de General Motors.

Le constructeur a engrangé l’an dernier un bénéfice record de 12 milliards de dollars en Amérique du Nord (+ 9,3 %), en dépit d’une érosion de sa part de marché aux Etats-Unis. Ses quelque 52 000 ouvriers américains représentés par l’UAW toucheront ce mois-ci jusqu’à 12 000 dollars au titre de l’intéressement aux bénéfices.

En Europe, où il visait un retour aux bénéfices, General Motors est resté dans le rouge en 2016, à cause du vote en faveur du « Brexit » et de la baisse de la livre qui a suivi, mais il a ramené sa perte de 813 à 257 millions de dollars. Le constructeur a également réduit sa perte en Amérique du Sud, de 622 à 374 millions de dollars. Le bénéfice des autres activités à l’international ressort à 1,14 milliard de dollars, en baisse de 18 %.

Chuck Stevens, directeur financier de General Motors, a prédit « une nouvelle année robuste » pour l’entreprise en 2017, même si le marché américain est plus difficile. Les bénéfices devraient être stables ou en légère hausse, a-t-il indiqué. Le constructeur prévoit des marges supérieures à 10 % en Amérique du Nord pour la troisième année consécutive, mais il devrait encore être déficitaire en Europe, où il espère maintenant inverser la tendance en 2018. (AUTOMOTIVE NEWS, DETROIT NEWS, FREEP.COM, AFP 7/2/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.