Fermer
Royaume-Uni

Ford lancera en 2019 un Transit hybride rechargeable développé par Prodrive

Analyse de presse de 14H00 - Le #Ford - #Hybride rechargeable - #Prodrive - #V.U.L.
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La filiale britannique de Ford teste actuellement une petite flotte de Transit hybrides rechargeables. Les véhicules ont été développés en partenariat avec Prodrive, qui a travaillé sur la motorisation.

Une vingtaine de démonstrateurs sont testés par des entreprises qui évoluent à Londres, parmi lesquelles Transport for London (l’équivalent local de la RATP), la police métropolitaine, British Gas, BSkyB, DPD ou encore l’aéroport d’Heathrow pour n’en citer que quelques-unes. Les fourgons sont dotés d’un système de transmission de données lié à leur usage afin d’évaluer la pertinence des choix techniques opérés.

Sous la direction de Ford, le projet a été mené par Prodrive Advanced Technologies, l’activité de développement du groupe Prodrive. James McGeachie, un dirigeant de cette activité, en donne les grandes lignes : « Il s’agissait de démontrer la validité du concept, de garder toutes les caractéristiques d’usage du Transit sans réduire le volume de charge, d’offrir la possibilité de rouler en mode tout électrique et de produire vingt exemplaires du véhicule pour les confier aux opérateurs de flottes ». Prodrive a mené cette mission à bien en quinze mois. Le projet a été lancé en juin 2016 et les premiers démonstrateurs ont été livrés en septembre 2017.

Prodrive a installé une motorisation hybride comprenant un moteur électrique alimenté par des batteries et un moteur à essence 1.0 EcoBoost fonctionnant comme prolongateur d’autonomie. Plus de 2 000 composants du Transit au total ont été changés ou modifiés.

Source : AUTOSTRATINTERNATIONAL (18/7/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.