Fermer
France

Ford France va créer des « Ford Store » au sein de son réseau

Le #Ford - #Réseau
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Ford France a connu une année 2013 difficile. Ses immatriculations VP ont chuté de 17,4 %, à 76 470 unités, et son taux de pénétration a baissé de 0,6 point, à 4,2 %. Et aujourd’hui, ni la filiale, ni le réseau (- 0,6 % de taux de rentabilité) ne sont rentables, reconnaît le nouveau dirigeant de Ford France, Paul Flanagan. Arrivé à la tête de la filiale en janvier, M. Flanagan estime que la seule issue pour renouer avec une croissance rentable sur le marché français, ce sont les volumes. « Nous avons des produits attractifs et compétitifs, mais nous devons clarifier l’image de la marque dans l’esprit des clients si nous voulons augmenter les volumes », explique-t-il. Clarifier et renforcer l’image de la marque et faire en sorte que le réseau la reflète de façon homogène seront donc les deux grands chantiers de Ford pour 2014.

Parmi les piliers de cette « reconstruction » de l’image de marque et de « l’enrichissement de l’expérience client » figure la création des « Ford Store ». L’idée sera de créer au sein du réseau, constitué aujourd’hui de 304 sites primaires, une cinquantaine de sites « vitrines » des offres et des services de Ford. Les Ford Store devront en effet représenter tous les produits de la gamme Ford, jusqu’aux véhicules utilitaires, mais également proposer « en priorité » tous les services de la marque. « Par exemple, si un client souhaite un financement, on ne pourra pas demander aux Ford Store de proposer en exclusivité les offres de Ford Crédit, mais elles devront être présentées en priorité », précise M. Flanagan. Ces sites devront par ailleurs répondre à une série de nouveaux standards en cours de définition. En échange, les Ford Store bénéficieront de l’exclusivité sur la commercialisation de la Ford Mustang qui arrivera en France en 2015. « Néanmoins, nous n’obligerons pas un client à se rendre dans un Ford Store s’il veut acheter une Mustang par le biais de son concessionnaire habituel. Nous trouverons des solutions », souligne le dirigeant.

Les Ford Store commercialiseront également en exclusivité la nouvelle griffe Vignale, qui correspond à l’exécution haut de gamme des modèles de la marque. Ces sites devront d’ailleurs installer des corners dédiés à la ligne Vignale.

Le premier Ford Store devrait voir le jour fin juin à St-Ouen-l’Aumône. Pour les autres sites du réseau Ford, une feuille de route a été établie pour que tous convergent vers le même niveau de représentation et de qualité de service. L’un des leviers pour y parvenir est la révision du système de rémunération dont la partie variable, fondée sur le respect des standards en matière de structure et de représentation notamment, « souffre aujourd’hui de trop de souplesse » dans ses critères d’attribution, estime M. Flanagan. Ford va également établir un plan de formation sur l’expérience client et des visites mystères seront organisées pour s’assurer de l’uniformité et de la qualité du service client.

Enfin, M. Flanagan indique qu’une étude de la zone de chalandise de chaque site est en cours de réalisation pour repenser l’implantation des concessions. « Nous ne prévoyons pas de fermeture de site mais nous pourrions être amenés à en relocaliser certains », déclare-t-il.

Par le biais de ce travail associé à l’arrivée de nouveaux produits (Ecosport, nouvelle Focus, nouvelle Mondeo, etc.), le dirigeant estime que le réseau devrait atteindre son point mort dès 2014. (LARGUS.FR 11/3/14, AUTOACTU.COM 12/3/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.