Fermer
Etats-Unis

Ford estime son bénéfice avant impôts en 2017 à 9 milliards de dollars

Le #Ford - #Prévision - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Ford a annoncé hier qu’il tablait sur un bénéfice avant impôts de 9 milliards de dollars pour l’année en cours, en baisse par rapport aux 10,4 milliards de dollars qu’il a engrangés en 2016, en raison de ses investissements dans les véhicules autonomes et les nouveaux services de mobilité.

Ford s’attend en particulier à un premier trimestre moins bon, a indiqué Bob Shanks, directeur financier du constructeur. Il prévoit un bénéfice par action compris entre 30 et 35 cents, en baisse, et bien en-deçà des 47 cents attendus par les analystes.

Ford devra faire face à des coûts plus élevés et à des coûts de garantie (non précisés), et il sera également affecté par le ralentissement de la demande de voitures et d’utilitaires légers neufs, a expliqué M. Shanks. Il a indiqué que les stocks de l’entreprise aux Etats-Unis se situaient à un bon niveau (l’équivalent de 79 jours de ventes en février), mais qu’ « il ne faudrait pas être surpris » si Ford fermait temporairement des lignes d’assemblage dans ses usines américaines dans un avenir proche pour réduire sa production.

Ford table toujours sur une amélioration de ses résultats en 2018. Il devrait alors dégager un bénéfice supérieur à celui de 2016 (10,4 milliards de dollars).

Le constructeur de Dearborn investit massivement dans le développement des voitures sans chauffeur et dans les nouveaux services de mobilité. Il a annoncé en février qu’il investirait 1 milliard de dollars sur cinq ans dans une start-up spécialisée dans l’intelligence artificielle, Argo AI, pour l’aider à fabriquer les cerveaux de ses voitures autonomes. (AUTOMOTIVE NEWS 23/3/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.