Fermer
Etats-Unis

Ford a annoncé un investissement d’un milliard de dollars dans Argo AI

Le #Divers - #Ford - #Investissement - #Voiture autonome
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Ford a annoncé un investissement d’un milliard de dollars sur 5 ans, dans une nouvelle start-up, Argo AI. Cette société développera pour Ford la plateforme logicielle nécessaire aux véhicules autonomes que le constructeur prévoit de lancer en 2021.

Ford précise qu’avec cet investissement, il deviendra actionnaire majoritaire d’Argo AI, une start-up fondée par d’anciens salariés de Google et Uber et basée à Pittsburgh.

Argo AI devrait compter plus de 200 salariés d’ici à la fin de l’année. En outre, l’entreprise veut se spécialiser dans les technologies d’intelligence artificielle et de robotiques liées aux voitures autonomes.

« Notre objectif initial sera de soutenir le développement et la production du véhicule autonome de Ford, mais à l’avenir, nous pourrions exploiter sous licence notre technologie auprès d’autres entreprises et dans d’autres secteurs intéressés par la conduite autonome », expliquent les fondateurs d’Argo AI.

« Travailler avec Argo AI donne à Ford un avantage concurrentiel distinct, à l’intersection des secteurs automobile et technologique », s’est de son côté félicité le constructeur américain.

Pour prendre l’avantage dans la course aux voitures autonomes, Ford a investi dans plusieurs start-ups, spécialisées dans les capteurs (Velodyne), dans l’intelligence artificielle (Argo AI et SAIPS) ou dans la cartographie (Civil Maps).

En outre, Ford prévoit cette année de tripler sa flotte de voitures sans chauffeur utilisées pour réaliser des tests aux Etats-Unis. Le constructeur compte en outre étendre ses tests aux routes européennes.

Les futurs modèles autonomes de Ford seront en premier lieu utilisés pour de l’autopartage ou des services de taxis. Le constructeur se fixe pour objectif d’en vendre 100 000 unités par an à terme. (AFP, DETROIT NEWS, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG 10/2/17, AUTOMOBILWOCHE 11/2/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.