Fermer
Etats-Unis

Fiat Chrysler rappelle 1,4 million de véhicules après le piratage d’une Jeep

Le #FCA - #Informatique - #Jeep - #Rappel De Véhicule
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Sous la pression des autorités américaines, Fiat Chrysler a annoncé qu’il rappelait 1,4 million de véhicules aux Etats-Unis pour effectuer une mise à jour de leurs systèmes informatiques embarqués après le piratage à distance d’une Jeep Cherokee par deux chercheurs révélé la semaine dernière (voir la revue de presse du 22/7/15).

Les véhicules concernés par le rappel sont des Jeep Grand Cherokee et Cherokee (années 2014 et 2015), des pick-ups et châssis-cabines Ram (années 2013 à 2015), des Dodge Viper (2013-2015), Durango (2014-2015) et Challenger (2015), ainsi que des Chrysler 200 et 300 (2015).

Le constructeur affirme n’avoir eu connaissance d’aucun blessé ni d’aucune réclamation. Il a précisé qu’il effectuait le rappel à titre préventif, car aucun défaut n’a été détecté dans les véhicules.

La NHTSA (agence américaine en charge de la sécurité routière) a annoncé l’ouverture d’une enquête sur ce rappel, afin de veiller à ce qu’il couvre tous les véhicules qui pourraient être affectés. (DETROIT NEWS, TRIBUNE.FR 24/7/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.