Fermer
Italie

Fiat Chrysler annonce un bénéfice net en recul de 38 % pour le troisième trimestre

Analyse de presse de 14H00 - Le #FCA - #Prévisions - #Résultats financiers
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Fiat Chrysler (FCA) a subi une baisse de 38 % de son bénéfice net au troisième trimestre de 2018, mais compte verser un dividende extraordinaire de 2 milliards d’euros, grâce à la cession de l’équipementier Magneti Marelli. La chute du bénéfice net – qui a atteint 564 millions d’euros sur le trimestre – est due à une charge de 700 millions d’euros liée à son contentieux en cours aux Etats-Unis. Les autorités américaines accusent FCA d’avoir violé les lois sur la pollution de l’air en dissimulant l’existence d’un logiciel équipant 104 000 véhicules diesel et faussant le niveau réel des émissions polluantes lors des contrôles.

FCA a par ailleurs revu à la baisse son objectif de trésorerie industrielle nette pour fin 2018, à 1,5-2 milliards d’euros, contre quelque 3 milliards prévus précédemment. Il a en revanche confirmé ses autres objectifs, à savoir un chiffre d’affaires de 115-118 milliards d’euros, un bénéfice d’exploitation (Ebit) ajusté égal ou supérieur à 7,5-8 milliards et un bénéfice net ajusté de quelque 5 milliards.

« Le troisième trimestre s’est conclu avec une forte performance opérationnelle, même si cela pourrait aller mieux, surtout dans certaines zones, comme en Europe-Moyen-Orient-Afrique », a déclaré Mike Manley, administrateur délégué de FCA. « Le plan stratégique est solide et nous sommes tous concentrés sur sa réalisation », a-t-il ajouté.

Interrogé sur une possible alliance avec un autre constructeur, M. Manley a souligné que FCA était « dans une position plus forte que par le passé. Nous pouvons réaliser notre plan industriel de manière indépendante ».

Sur le trimestre, le chiffre d’affaires a progressé de 9 % à 28,77 milliards d’euros, un chiffre meilleur qu’attendu (les analystes tablaient sur 27,2 milliards). FCA a vendu sur la période 1,16 million de véhicules, en hausse de 3 % par rapport au troisième trimestre 2017.

Le chiffre d’affaires est resté stable en Europe-Moyen-Orient-Afrique et a progressé de 18 % en Amérique du Nord et de 14 % en Amérique du Sud. En revanche, il a dévissé de 24 % en Asie, en raison de la faiblesse du marché chinois et de la concurrence croissante. L’Ebit ajusté a progressé de 13 %, à 1,995 milliard d’euros. Le bénéfice net ajusté a lui bondi de 51 %, à 1,396 milliard, là aussi au dessus du consensus (les analystes tablaient sur 1,2 milliard).

Le 25 juillet, le septième constructeur mondial avait été contraint de revoir à la baisse une grande partie de ses objectifs pour 2018 après une chute de son bénéfice net de 35 % au deuxième trimestre. Le groupe a par ailleurs annoncé qu’il verserait un dividende extraordinaire de 2 milliards d’euros, qui s’ajoutera au dividende fixé à 20 % des bénéfices, grâce aux recettes tirées de la vente de l’équipementier Magneti Marelli au Japonais Calsonic Kansei (CK). Cette cession, annoncée le 22 octobre, doit se faire au prix de 6,2 milliards d’euros, un montant très supérieur aux estimations, puisque les analystes évaluaient Magneti Marelli entre 4 et 5 milliards d’euros.

Source : AFP (30/10/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.