Fermer
Allemagne

Ferdinand Piëch est décédé

Analyse de presse de 14H00 - Le #Décès - #Piëch - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’ancien patron et figure historique du constructeur automobile Volkswagen, Ferdinand Piëch, est mort à l’âge de 82 ans.

« Mon mari (…) est décédé subitement et de manière inattendue le 25 août 2019 », a confirmé Ursula Piëch dans un bref communiqué, dans lequel elle évoque également « une vie marquée par la passion pour l’automobile et les employés qui les construisent ».

Né à Vienne le 17 avril 1937, Ferdinand Piëch est considéré comme le patriarche du constructeur Volkswagen qu’il a transformé en un groupe comprenant de nombreuses marques automobiles (dont Audi, Seat, Bugatti, Lamborghini et Porsche) à partir de 1993, avant d’en céder la direction en 2002. Il était alors devenu l’influent patron du conseil de surveillance, il avait quitté son poste en 2015 à l’issue d’un bras de fer avec le patron de l’époque, Martin Winterkor, ensuite impliqué dans le scandale des moteurs truqués.

Qualifié de « légende de l’automobile » par la presse allemande, M. PIëch était l’une des figures les plus importantes de l’industrie allemande et le petit-fils de Ferdinand Porsche, fondateur du constructeur de bolides de luxe et créateur, à la demande du régime nazi, de la célèbre Coccinelle.

Ferdinand Piëch avait finalement vendu l’essentiel de ses parts dans Porsche SE – l’actionnaire principal de Volkswagen – en 2017 pour près d’un milliard d’euros, marquant la fin de son règne sur l’automobile allemand.

Il était enfin définitivement tombé en disgrâce auprès de sa famille et des dirigeants du groupe Volkswagen après la publication dans les médias d’un témoignage dans lequel il accablait l’ancien patron de Volkswagen, Martin Winterkorn, dans le cadre du « dieselgate ».

Source : AFP (26/8/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.