Fermer
France

Faurecia veut se doter d’une quatrième spécialité

Le #Faurecia
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Faurecia souhaite se doter d’une quatrième branche d’activité via une ou plusieurs acquisitions et garde ses options ouvertes, a révélé le 29 août son directeur général. « Il n’est pas impensable pour nous que l’on regarde à rajouter une jambe à nos activités », a déclaré Patrick Koller à des journalistes. Des propositions en ce sens seront présentées au conseil d’administration de l’entreprise en octobre, a-t-il précisé.

Faurecia, qui fabrique déjà des sièges, des intérieurs de voitures (tableaux de bord, panneaux de porte) et des systèmes de « mobilité propre » (dépollution des moteurs, véhicules électriques, piles à hydrogène), se doit d’être présent dans « plusieurs domaines clés de l’automobile pour être considéré comme l’un des partenaires privilégiés » des constructeurs mondiaux à l’avenir, a affirmé le dirigeant d’entreprise.

M. Koller, disant avoir déjà identifié des sociétés qui pourraient entrer dans le périmètre de la sienne, a évoqué la nécessité de se doter d’une « nouvelle activité qui devrait s’inscrire dans notre génétique, avec un certain nombre de points communs avec les autres ». Toutefois, la nature de l’activité en question « n’est absolument pas tranchée, il ne faut pas qu’il y ait une seule option, quand on parle d’acquisitions, on est dans l’opportunisme et il ne faut pas se restreindre », a-t-il ajouté, soulignant ne pas vouloir s’inscrire « dans une échelle définie du temps ».

Faurecia s’est séparée il y a un an de sa branche « extérieurs », qui fabriquait essentiellement des pare-chocs, pour se concentrer sur les produits de haute technologie. C’est dans cette optique qu’elle est en train d’entrer au capital de la filiale automobile du groupe Parrot, avec pour objectif d’en prendre le contrôle à partir de 2019. Lors de la publication de ses résultats semestriels le 21 juillet, l’équipementier avait annoncé avoir déboursé 193 millions d’euros pour prendre le contrôle du chinois Jiangxi Coagent Electronics, spécialiste des systèmes multimédia en voiture. « Faurecia a retrouvé des marges de manoeuvre, on est aujourd’hui capable de faire une acquisition significative, et il est de notre devoir de faire en sorte de s’y intéresser et de préparer le futur de cette société », selon M. Koller. (AFP 29/8/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.