Fermer
Iran

Faurecia annonce la création de deux entreprises en Iran

Le #Coentreprise - #Faurecia
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Faurecia a annoncé le 2 décembre la création de deux coentreprises en Iran, pays à nouveau ouvert aux investissements après la levée de sanctions liées à son programme nucléaire. Ces deux nouvelles sociétés conjointes, détenues à 50 % par Faurecia et 50 % par des partenaires iraniens, fabriqueront respectivement des systèmes de contrôles des émissions des moteurs, notamment des échappements, et des pièces pour les intérieurs de véhicules (planches de bord, panneaux de porte, etc.).

La première coentreprise sur les émissions moteurs, avec la société iranienne MAAD, est baptisée FCAES et espère atteindre un chiffre d’affaires de « 50 millions d’euros en 2020, soit une part de marché de 25 % ». La production démarrera début 2017. L’autre société, avec la firme Azin Khodro, s’appelle AFISCO et vise 50 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020. La production sera lancée début 2018.

Faurecia était déjà présent en Iran via une coentreprise fabriquant des sièges d’automobiles, FAPSCO. Elle prévoit pour sa part d’étendre sa production « au-delà de son client actuel Renault pour servir Peugeot » et « porter son activité à 340 000 collections de sièges et un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros en 2020 ». Ces annonces interviennent alors que la maison-mère de Faurecia, le Groupe PSA, vient de reprendre pied en Iran, d’où il était parti en 2012 sous la pression des sanctions économiques.

L’objectif des deux coentreprises conclues par PSA dans le pays est de sortir au moins 200 000 Peugeot et 150 000 Citroën par an d’ici à 2021, échéance du nouveau plan stratégique « Push to pass » dévoilé en avril. (AFP 2/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.