Fermer
Espagne

Faconauto s’inquiète de la difficulté à atteindre les objectifs d’émissions de CO2

Analyse de presse de 14H00 - Le #Diesel - #Electrique - #Emissions de CO2 - #Essence - #Faconauto
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’association espagnole des concessionnaires Faconauto estime qu’en l’état actuel du marché, il sera impossible d’atteindre les objectifs d’émission de CO2 fixés par Bruxelles pour 2020 (95 g de CO2/km en moyenne) et que, pour satisfaire aux exigences environnementales européennes, il faudrait que les immatriculations de véhicules diesel de dernière génération augmentent de 20 % et que celles de véhicules électriques triplent l’année prochaine.

« Afin d’éviter les amendes qui pourraient résulter du non-respect de cette réglementation, les constructeurs peuvent songer à la solution d’immatriculer auprès de leurs réseaux de concessionnaires un grand nombre de véhicules qui n’atteindraient pas les objectifs avant la fin de l’année. Faconauto se montre catégorique quant à cette option et avertit les fabricants qu’ils ne respecteront en aucun cas la réglementation par le biais de ces immatriculations tactiques », souligne le président de Faconauto Gerardo Pérez.

« Pour respecter le calendrier imposé, le véhicule électrique ne serait pas en lui-même la solution, car il n’est pas suffisamment diffusé. En outre, avec les attaques contre le diesel, dont les modèles de dernière génération seraient ceux qui aideraient le plus à atteindre les objectifs d’émissions, il y a eu un transfert des ventes vers les véhicules à essence, qui sont les plus émetteurs en termes de CO2. Il résulte de tout cela qu’il est presque impossible de satisfaire aux exigences de Bruxelles, mais les immatriculations tactiques ne seront en aucun cas la solution », martèle M. Pérez.

Source : ELMUNDO.ES (16/10/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.