Fermer
Monde

Essor attendu de la technologie de communication entre véhicules V2V

Analyse de presse de 14H00 - Le #Etude - #technologie de communication entre véhicules - #V2V
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

D’après une étude récente du cabinet Juniper Research, la technologie de communication entre véhicules, le V2V, va faire un bond spectaculaire au cours des quatre prochaines années. Entre 2019 et 2023, le taux de monte de la technologie V2V devrait ainsi croître en moyenne de 173 % au terme de chaque exercice, pour passer de 1,1 million à 62 millions de véhicules équipés.

Cette évolution du marché sera liée au déploiement du réseau 5G dans les pays matures. Les Etats-Unis adopteront tout particulièrement le V2V, prévoit le cabinet, qui table sur un taux de monte de 60 % des nouvelles immatriculations. Et pour cause, les bénéfices en matière de sécurité routière pourraient abaisser de 25 % le nombre de morts sur les routes (9 300 personnes par an) en facilitant une communication entre les conducteurs.

Les experts estiment qu’en 2023, le marché représentera 2,2 milliards de dollars (soit 1,93 milliard d’euros). Il faudrait entre huit et douze ans pour que le V2V devienne une technologie de masse dans le parc roulant mondial, indique le bilan de Juniper Research.

Source : JOURNALAUTO.COM (11/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.