Fermer
France

Environ 24 % du parc automobile n’est pas passé au SIV

Analyse de presse de 14H00 - Le #AAA DATA - #Parc - #SIV
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

D’après des données de AAA Data, 24 % du parc en circulation en France relève toujours de l’ancien système d’immatriculation et n’a pas basculé dans l’actuel SIV. Rapporté au volume total (40 millions de véhicules, dont 8 millions de camionnettes, bus, poids lourds, etc.), cela signifie qu’environ 9,6 millions d’autos possèdent toujours une immatriculation antérieure à 2009. A l’origine pourtant, « le basculement du parc actuel dans le SIV devrait être accompli au plus tard en 2020 », selon le ministère de l’Intérieur. Mais « la suppression de la date butoir de bascule des véhicules dans le SIV émane d’une volonté de simplification du gouvernement, qui a souhaité éviter aux automobilistes concernés une procédure et des dépenses (changement de carte grise et de plaques d’immatriculation) qui ne sont désormais pas indispensables », indique la Délégation à la sécurité et à la circulation routières.

Les chiffres de parc en circulation sont toutefois à interpréter avec la plus grande circonspection. De l’avis de tous, le nombre de cartes grises valides dépasse largement le nombre de véhicules réellement en circulation.

Source : LARGUS.FR (19/12/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.