Fermer
International

En 2020, 3 % des bornes électriques fonctionneraient par induction

Le #Borne de recharge - #Etude
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Frost & Sullivan vient de réaliser une étude sur les bornes de recharge à induction. Il prévoit que 352 000 stations de recharge à induction seront installées dans le monde d’ici à 2020, contre 2 000 cette année. « Nous pensons en effet que, sur les 10,5 millions de bornes pour véhicules électriques disponibles dans le monde en 2020, près de 3 % seront des bornes de recharge à induction », indique Nicolas Meilhan, consultant pour le cabinet de conseil. Deux tiers de ces bornes seront installées dans des zones résidentielles, prévoit-il.

Ces bornes de recharge à induction se déploieront à 60 % en Europe, contre 35 % en Amérique du Nord et 5 % en Asie. D’après le cabinet, avec 50 000 bornes de recharge à induction, la Grande-Bretagne sera le pays européen qui en comptera le plus, suivie de la France (40 000 en 2020, contre 20 aujourd’hui), de l’Allemagne (30 000) et de l’Espagne (27 000).

A l’heure actuelle, le développement de la recharge par induction est freiné par son coût d’achat et d’installation (entre 3 500 et 4 000 dollars, soit 30 % de plus que celui d’une borne classique), un temps de charge plus long et l’absence d’équipement approprié sur les véhicules électriques actuels. Toutefois, « des constructeurs comme Renault, Nissan, Daimler, Volvo, BMW ou Toyota travaillent sur le développement de la recharge par induction pour les futurs véhicules électriques, et plus de 10 constructeurs ont déjà annoncé des phases de tests », indique Prajyot Sathe, analyste senior chez Frost & Sullivan. (AUTOACTU.COM 1/7/14)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.