Fermer
Etats-Unis

Elon Musk (Tesla) est de nouveau dans le collimateur de la SEC

Analyse de presse de 14H00 - Le #Elon Musk - #SEC - #Tesla
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le gendarme américain de la Bourse (SEC) a accusé lundi le fondateur et directeur général de Tesla, Elon Musk, de ne pas avoir respecté un accord qu’ils ont conclu en octobre dernier et qui a été entériné par un tribunal new-yorkais.

La SEC reproche à M. Musk d’avoir publié le 19 février un tweet inexact sur les volumes de production du constructeur américain de véhicules électriques en 2019.

La SEC avait engagé des poursuites contre M. Musk l’été dernier, après la publication d’un tweet. Le patron de Tesla s’était vu contraint d’abandonner le poste de président du conseil d’adminisration de l’entreprise. Il s’était aussi vu infliger une amende de 20 millions de dollars, tout comme Tesla, et ses tweets devaient être passés en revue avant d’être publiés.

Selon la SEC, M. Musk n’a ni cherché ni obtenu d’approbation pour la publication d’un tweet publié le 19 février « +Tesla a produit zéro voiture en 2011 mais en produira environ 500.000 en 2019+, qui était inexact et a été diffusé auprès de plus de 24 millions de personnes ». « Par conséquent, M. Musk a violé le jugement final en faisant très exactement ce que les termes du jugement devaient empêcher », affirme le gendarme de la Bourse.

Quatre heures après le tweet que lui reproche le gendarme de la Bourse, M. Musk avait tenté de se rattraper : « Voulais dire que le taux de production annualisé à la fin de 2019 serait probablement d’environ 500.000 (unités), c’est-à-dire 10.000 voitures par semaine. Les livraisons pour cette année demeurent attendues à environ 400.000 » unités, avait-il précisé, comme l’indiquait l’entreprise dans ses prévisions officielles.

Source : AFP (26/2/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.