Fermer
France

Drivy acquiert son concurrent Livop

Le #Autopartage - #Location
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La société française Drivy, qui revendique la première place du secteur de la location de voitures entre particuliers, a annoncé l’acquisition d’un de ses concurrents, Livop, avec l’objectif de faciliter la location en self-service.

La location de voitures via Livop s’effectue grâce à des boîtiers électroniques permettant l’ouverture des voitures avec un téléphone mobile, une technologie qui continuera à être testée par Drivy « pour optimiser la flexibilité des locations », a précisé l’entreprise dans un communiqué.

Le fondateur de Livop, Kieran Connolly, rejoint par ailleurs Drivy en tant que directeur des opérations. Son entreprise compte 6 000 membres et 1 000 voitures, qui s’ajoutent aux 500 000 membres et 26 000 voitures gérées par Drivy en France et en Allemagne.

Drivy, fondé en 2010, surfe sur le succès des nouvelles mobilités rendues possibles par le développement des applications mobiles sur téléphone et affirme détenir 1 % du marché total de la location de voitures en France. La société dirigée par Paulin Dementhon avait déjà annoncé le 1er avril le rachat d’un de ses principaux concurrents, Buzzcar, et doublé son tour de table à 16 millions d’euros. (AFP 5/5/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.